OBJECTIFS :

- Disposer des clés pratiques pour organiser et mettre en oeuvre un dispositif de contrôle permanent efficace
- Pouvoir couvrir tous les domaines de risques de la banque
- Arriver à jouer un rôle central pour améliorer le dispositif de contrôle interne de l’établissement

PUBLIC CONCERNÉ :

- Responsables contrôle permanent, filière risques, conformité et audit
- Collaborateurs des départements contrôle permanent, conformité et risque opérationnel

PRÉREQUIS :

- Évoluer dans le domaine de la conformité, du contrôle ou des risques
- Connaitre la réglementation contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme

MODALITÉS DE SÉLECTION DES STAGIAIRES :

Les stagiaires sont sélectionnés par le commanditaire de la formation. Ces stagiaires auront préalablement satisfait au questionnaire de pré-positionnement transmis par l’organisme de formation.

MÉTHODES ET MOYENS PÉDAGOGIQUES :

Méthodes Pédagogiques :
- La formation est basée sur une pédagogie alternant cours, échanges et cas pratiques

Moyens Pédagogiques :
- Remise des supports de cours en version papier ou dématérialisée

- Cas pratiques « fil rouge »

FORMATEURS :

Chandara Ok, Conseiller expert en Conformité et Contrôle Interne

PRÉSENTATION DE LA CERTIFICATION

Cette certification doit permettre à tout collaborateur évoluant déjà dans le domaine de la conformité, du contrôle ou des risques d’une institutions financières et maitrisant la réglementation d’acquérir ou de parfaire les compétences professionnelles minimales nécessaires pour participer activement à la mise en œuvre et au déroulement d'un dispositif de contrôle permanent de la conformité et des risques.

Cette certification permet aussi à des consultants de sociétés de conseil (en management, en stratégie, ESN) intervenant en mission dans des établissements financiers d’appréhender les mécanismes du contrôle permanent afin de mener au mieux leur mission ou d’en réaliser de nouvelles.

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES

-Utiliser la réglementation, en examinant les textes applicables, en organisant la veille réglementaire, pour rédiger les procédures de contrôles internes qui guideront la réalisation des missions de contrôle dans les différents services (commercial, comptabilité, RH...) dans le but de minimiser les risques liés à leurs activités.

-Identifier les différents risques (blanchiment, fraude, corruption…) pertinents pour l’activité de l’établissement (banque de détail, assurance, crédit consommation...) afin d’en cartographier les risques par les méthodes appropriées (approche Top Down et Bottom Up, rattachement des risques liés aux processus métier...).

-Mettre en place les indicateurs de suivi des risques afin de faire ressortir les activités et opérations « atypiques » et de les faire remonter par des alertes grâce à l’utilisation d’outils automatisés (informatique) et de contrôles auprès des collaborateurs.

-Coordonner les dispositifs de contrôle de 2ND niveau par la rédaction de plans de contrôle en interagissant avec la cartographie des risques et les indicateurs mis en place afin de contrôler les risques liés aux activités de l’établissement.

-Pratiquer les contrôles de 2ND niveau afin de veiller à la bonne application des procédures internes diffuser auprès des collaborateurs, en organisant des contrôles sur pièce et sur place, afin de maintenir un niveau de vigilance élevé au sein de l’établissement notamment dans le domaine de la LCB/FT et de la fraude.

-Pratiquer des contrôles dans les différentes activités de l’établissement en appréhendant ses activités et les principaux contrôles à mener (opérations bancaires, comptabilité, achats, ressources humaines, système d’information, risque de crédit, risque de marché, fraude, LCB/FT, embargos) afin de déceler les points faibles et de les améliorer.

PROGRAMME

PARTIE 1 : Rappel des références réglementaires et des pratiques déplace

International : Bâle II-III / CRD III-IV
France : les attributions de l’arrêté du 3 novembre 2014
Contrôle permanent vs contrôle périodique, contrôle permanent vs filière risques

PARTIE 2 : Comprendre le cadre du contrôle interne et définition de la cible

Analyse de l’offre, le modèle d’activité et le mode d’organisation
Grille de lecture du dispositif de contrôle interne en place
Identification des processus et des familles de risque

PARTIE 3 : Organiser et accompagner les travaux du contrôle permanent de 1er niveau

Calibrage et validation des contrôles de 1er niveau à réaliser par les métiers
Formalisation, restitution et exploitation des contrôles effectués
Détection d’anomalies, actions correctives et mise à jour des procédures

PARTIE 4 : Réaliser les contrôles permanents de 2nd niveau

Plan annuel de contrôle permanent de 2nd niveau et interactions avec la cartographie des risques
Typologies de contrôle de 2nd niveau
Rédaction de fiches et de rapports de contrôles, restitution des travaux
Actions correctives et mise à jour des procédures

PARTIE 5 : Domaines d’exercice du contrôle permanent

Le contrôle des opérations bancaires
Le contrôle comptable
Les achats et les frais généraux
Les ressources humaines
La sécurité du système d’information (examen des progiciels de marché)
Le contrôle du risque de crédit et du risque de marché
Le contrôle du risque de fraude
Cas particulier du contrôle du risque de blanchiment / financement du terrorisme / embargos

Communication avec le superviseur et les organes de direction

TARIFS:

2200 euros HT

DURÉE :

2 jours

DISPOSITIF D'ÉVALUATION :

Evaluation pédagogique
- Evaluation diagnostique réalisée en amont de la formation
- Evaluation formative conduite en fin de séquence afin de mesurer les acquis en cours de formation

Evaluation de l’action de formation
- Une évaluation à chaud est conduite pour mesurer le niveau de satisfaction immédiate des participants.
- Une évaluation à froid est conduite dans les trois mois après l’évaluation à chaud.

Sanction visée : Titre RNCP n°2384

TAUX DE RÉUSSITE :

100%

TAUX DE SATISFACTION :

97% de satisfaction sur 1 an (8 avis)

DIVERS :

Equivalence : Sans objet

Passerelles : Sans objet

Suite de parcours : Possibilité de suivre en complément les certifications "Mettre en oeuvre un dispositif LCB-FT" RNCP N°2735 , "KYC : les obligations relatives à la connaissance du client" RNCP N°2517 et "Contrôle des Prestations de Services Externalisées" RNCP N°2740.

Débouchés Professionnels : Cette certification permet à des professionnels évoluant dans le domaine de la conformité, du contrôle ou des risques de parfaire leurs compètences professionnelles.

MODALITÉS D'ACCÈS AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ERI Institute organise toutes ses formations dans des établissements de 5ème catégorie répondant à la politique "Accessibilité Handicap"